Inquiétudes des agriculteurs

12 juin 2013  >  Par:   >  Economie, Météo, Société  >  Pas de commentaire

Mardi 11 juin, à Sainte-Croix-en-Plaine, la Chambre d’agriculture du Haut-Rhin a débattu de l’avenir de la production agricole.Dans un mois, c’est la nouvelle chambre régionale qui prendra le relais.

Une météo capricieuse

Les producteurs de lait, de céréales, de fruits et légumes, de vin ainsi que les horticulteurs s’inquiètent des conséquences des récents aléas climatiques sur leur production. Il en résulte une baisse de leur chiffre d’affaires voire des faillites, notamment pour le secteur de l’horticulture. Les agriculteurs ont l’impression que leurs appels à l’aide au gouvernement ne sont pas entendus. Les textes réglementaires rédigés par des technocrates sont critiqués car manquant de lucidité et de flexibilité pour s’adapter aux aléas de la production. Le directeur régional de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Draaf) assure néanmoins que les spécificités locales seront prises en compte.

La réforme de la PAC

Le gouvernement n’est pas seul à décider de la politique agricole française. En effet, il doit se conformer aux directives européennes comme, par exemple, la directive nitrates. Michel Dantin, membre de la commission agriculture du Parlement de Strasbourg et négociateur de la PAC pour les années 2014-2020 était présent lors de la session de la Chambre d’agriculture. Il a souligné le fort contraste entre le nord et le sud de l’Europe. Pour recevoir des subventions directes, les agriculteurs doivent notamment faire des efforts en faveur d’une gestion plus écologique des ressources. Ils s’inquiètent de ce « verdissement » forcé qui baissera leur production et leur chiffre d’affaires dans un contexte de crise. Ils continuent le lobbying pour convaincre les parlementaires de se préoccuper davantage des intérêts agricoles.

Laisser une réponse



Subscribe without commenting