La cathédrale Notre Dame de Strasbourg

20 août 2014  >  Par:   >  Culture, Tourisme  >  Pas de commentaire

Strasbourg est bien connue pour être le chef-lieu de la région Alsace et le siège de plusieurs institutions européennes et internationales. Mais si un monument donne une certaine popularité à cette ville c’est bien sûr sa cathédrale, continuellement visitée par les touristes. Elle enregistre 4 millions de visiteurs par an, ce qui fait d’elle la deuxième cathédrale la plus visitée de France. Zoom sur ce monument historique, « prodige du gigantesque et du délicat ».

alsace-cathedrale-strasbourg

Présentation et histoire de la cathédrale de Strasbourg

Cette cathédrale catholique romaine est représentative de l’architecture gothique. Elle est aujourd’hui la deuxième plus haute cathédrale de France ; et elle a d’ailleurs été le plus haut édifice du monde de 1647 à 1874, ce qui est compréhensif avec ses 142,11 mètres.
C’est en 1015 que l’évêque de Strasbourg et l’empereur Henri II posent ensemble la première pierre de cette cathédrale. Après de nombreux essais loupés et incidents multiples, c’est en 1277 que le nouvel évêque de Strasbourg entame la construction de l’actuel massif occidental, tout en gardant les fondations de 1015. Elle a donc été construite en plusieurs étapes de 1190 à 1439, après  des projets ambitieux abandonnés et des parties de l’édifice transformées. La dissymétrie des tours est liée à l’écroulement d’une tour qui ne fut jamais reconstruite.
Il est important de noter qu’au début du siècle, Johan Knawt entreprit la consolidation des fondations de cette tour, car des fissures avaient été constatées dans l’un des piliers maîtres de la tour nord. C’est donc probablement grâce à cette rénovation que la cathédrale est encore debout aujourd’hui.

La cathédrale de Strasbourg contient d’innombrables détails à décrire ; nous avons décidé de vous présenter ici ceux qui nous paraissent très intéressants : la façade occidentale et l’horloge astronomique.

La façade occidentale

C’est vers 1280 que commence le chantier de la façade occidentale, un rectangle énorme de 66 mètres de haut et large de 45 mètres. Elle est composée de 138 statues sculptées qui ornent les portails. On retrouve ici le thème des Vierges folles et Vierges sages, ainsi que le combat entre les Vertus et les Vices. Ces choix de thèmes s’expliquent par l’influence et la présence des ordres mendiants qui jouent un rôle important en Alsace. On remarque facilement l’animation de ces sculptures, présentant des mouvements d’une grande liberté et mettant en valeur les drapés. De plus, la précision des statues permet de voir les expressions sur les visages de celles-ci, avec des fossettes pour certaines.

L’horloge astronomique

Cette horloge astronomique est un réel progrès mécanique, puisque aucune des pièces anciennes n’a été utilisée. L’horloge de la cathédrale de Strasbourg a été construite au XIXème siècle par des artistes, mathématiciens, techniciens, horlogers, sculpteurs, peintres et travailleurs d’automates. Le mécanisme actuel date de 1842 et on ne sait pas vraiment à quelle période cette horloge a cessé de fonctionner… Cette horloge représente les différentes périodes de la vie, personnifiées par un enfant, un adolescent, un adulte et un vieillard, passant tous devant la mort.
Plus haut, ce sont les apôtres qui défilent devant le christ et, devant l’horloger, ce sont les anges qui s’élèvent et qui représentent le jugement dernier.

Renseignements pratiques

Tel : 03 88 21 43 34 – www.cathedrale-strasbourg.fr

Source image : voyagepedia.org

Laisser une réponse



Subscribe without commenting