La choucroute alsacienne

20 août 2014  >  Par:   >  Gastronomie  >  Pas de commentaire

On ne peut pas parler des spécialités culinaires alsaciennes sans parler de la choucroute. Ce plat généreux est bien connu de tout alsacien et rassemble petits et grands à table depuis des générations. Mais connaissez-vous son histoire et sa provenance ?

choucroute-recette

L’histoire de la choucroute alsacienne

La choucroute trouve son origine en Chine. En effet les chinois auraient découvert le chou fermenté au 3ème siècle avant Jésus Christ. Il a ensuite été apporté en Europe au 5ème siècle par les Huns. Plus précisément, c’est en 451 que la choucroute alsacienne aurait fait surface. A l’origine, elle était composée de poissons.
Elle est aujourd’hui composée de diverses viandes salées, de saucisses, pommes de terre et charcuteries. On peut cependant réaliser sa choucroute alsacienne selon les goûts de chacun, mais les ingrédients traditionnels sont toujours respectés.
Il existe plusieurs sortes de choucroute, il y a bien sur la choucroute alsacienne, mais aussi la choucroute allemande, les bigos traditionnels polonais, la choucroute néerlandaise, la choucroute roumaine, etc…
La choucroute alsacienne garnie est la seule à posséder de nombreuses qualités nutritionnelles et de nombreuses vertus médicinales. Favorable au bien-être, elle est recommandée aux personnes diabétiques.

Comment cuisiner la choucroute ? On vous donne la recette…

Voici les ingrédients dont vous aurez besoin :

  • 1,5kg de chou à choucroute crue (environ 300g par personne)
  • 1 oignon
  • Quelques grains de coriandre (10/15)

Viande :

  • 500g de rôti de porc fumé (filet de Kassler) ou de palette fumée
  • 300g de lard fumé
  • 2 saucisses de Montbéliard (fumées) que l’on peut couper en deux
  • 1 cervelas
  • 1 saucisse de Strasbourg par personne

Ustensiles :

  • 1 grande cocotte
  • 1 casserole pour les pommes de terre

Préparation de la choucroute :

1)      Commencez par laver la choucroute (1 fois par trimestre à partir de septembre). Si on fait la choucroute en septembre : 1 lavage suffit. Si on fait la choucroute en décembre, la laver 2 fois de suite à l’eau. En mars : la laver 3 fois de suite à l’eau… Comme la choucroute est du chou fermenté, elle devient de plus en plus acide avec le temps. Il faut donc que vous la rinciez et que vous la pressiez correctement avec les doigts.

2)      Mettez un oignon au fond d’une grande cocotte, et faites-le revenir dans un corps gras. Ajoutez-y la moitié de la choucroute bien essorée. Par-dessus, ajoutez la viande : la palette, le lard fumé, les saucisses fumées de Montbéliard. Recouvrez la viande avec le reste de la choucroute et mouillez-la jusqu’à la recouvrir complètement d’eau. Mais la moitié de cette eau doit provenir de la tablette de bouillon et l’autre moitié doit être du Riesling. Ensuite, ajoutez les grains de coriandre et faites cuire à feu doux pendant 2h.

3)      Avant la fin de la cuisson (1/4 h) ajoutez les ingrédients suivants sous la choucroute : des pommes de terres cuites à la vapeur ou à part à l’eau, des saucisses de Strasbourg (10mn dans l’eau à feu doux, si elles sont trop cuites elles éclatent), et enfin le cervelas coupé en 2 dans le sens de la longueur.

4)      Pour servir, vous pouvez faire un dôme avec la choucroute, mettre les saucisses dessus, et servir la viande et les pommes de terre part.

5)      Nous vous conseillons de la manger avec de la moutarde douce alsacienne,  presque indispensable à ce repas…

Source image : pourinfo.blogspot.fr

Laisser une réponse



Subscribe without commenting